Une journée pour se rencontrer et pour apprendre

Vendredi 21 avril, le COTA organisait une journée de restitution apprenante intitulée “Parlons de territoire”, autour de l’approche territoriale dans les projets de développement, sur la base d’une étude de perception réalisée fin 2016. Une quinzaine d’acteurs se sont réunis pour échanger autour d’interrogations clés et pour les illustrer par leurs expériences propres.

Partant de l’hypothèse qu’un territoire est avant tout un réseau d’acteurs, le COTA  a vu émerger des questionnements concrets de son étude de perception, qui se sont traduits dans les témoignages des organisations participantes à cette restitution. Comment se “re-territorialiser” en Belgique lorsqu’on est une ONG historiquement active au Sud ? Comment animer le territoire sur lequel on est implanté et actif, à l’image de ce qui est réalisé à Bruxelles par des animateurs territoriaux, dans le cadre des contrats de quartier par exemple ? Comment appréhender un territoire dans sa multiplicité (territoire de projet, territoire de compétence, territoire administratif, territoire vécu, territoire pensé, etc.), comme cherchent à le faire certains élus communaux ?

Les illustrations proposées ont permis de susciter le débat et d’alimenter la dynamique collective, qui devrait aboutir à un processus de recherche action sur les approches territoriales dans les projets de développement, au niveau local comme international.