Approche

Une autre définition des concepts de Nord et de Sud

L’image d’un Occident riche (le Nord) et d’un hémisphère pauvre (le Sud) ne correspond plus aux réalités sociales et économiques du monde d’aujourd’hui. La répartition des richesses et la carte des pauvretés sont désormais beaucoup plus nuancées. Sur ce constat, le Cota a souhaité développer une approche plus globale, considérant les Suds et les Nords comme ses terrains d’actions.

Les territoires au cœur des dynamiques de changement

La vision d’un développement par secteur d’activité est restrictive et ne permet pas d’appréhender les phénomènes de changement dans leur ensemble. Une approche du changement territorialisée, et donc pluriacteurs, est plus pérenne et surtout plus conforme aux interactions permanentes entre les secteurs d’activité et les acteurs de changement.

Un nécessaire décloisonnement des acteurs et des secteurs 

Le secteur de la coopération – développement et de la solidarité internationale ne devrait pas fonctionner en autarcie, mais bien contribuer à un effort global et plurisectoriel de développement humain. Le Cota cherche donc à jouer un rôle de facilitateur et de médiateur entre ce secteur et ceux de l’intervention sociale, de la transition, les politiques publiques ou encore le secteur privé marchand.

Des échelles d’interventions géographiques complémentaires

Les processus de changement en cours dans le monde sont interdépendants les uns des autres. Fort de ce constat, le Cota développe une approche décloisonnée géographiquement, en diversifiant son ancrage en Belgique, en renforçant ses actions à l’international et en développant son réseau et ses initiatives en Europe.

Une approche pragmatique basée sur la co-construction

Dans toutes ses actions, le Cota développe une approche pragmatique, centrée sur les acteurs, partant des préoccupations immédiates de ses partenaires et privilégiant la co-construction plutôt que l’accompagnement passif. Cette approche favorise l’apprentissage interne aux organisations mais également l’apprentissage collectif.