L’été de l’Efficacité, n°9

Hans Zomer, directeur de la fédération des ONG Irlandaises  (DOCHAS) a laissé un commentaire dont le ton est légèrement décalé par rapport avec ce que nous avons publié jusqu’ici dans cette tribune consacrée à l’Efficacité.

Son témoignage semble suggérer que nos confrères irlandais ont une lecture du débat plus “compatissante” envers les exigences des bailleurs de fonds. Hans a le sentiment que les ONG ne font pas assez  pour être certaines de faire la différence sur le terrain. Si les bailleurs n’ont à leur disposition que des statistiques aveugles et des indicateurs frigides, c’est parce que nous ne sommes pas capables d’apporter la preuve des changements auxquels nous contribuons…

 

 

Ce contenu a été publié dans Alter Echos, Echotidien, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>